Transversari

une expérimentation physique de l’ultra-moderne solitude

spectacle
#danse
#théâtre

Transversari met en scène un homme dont le corps n’est plus capable d’être au monde comme il l’était. Réfugié derrière des écrans, la vie rythmée par les gestes du quotidien, il finit par se confondre avec les images qui le traversent.

Transversari s’articule autour de la présence d’un homme qui passe son temps à regarder des écrans, se perdre à travers les images qui le traversent. Incarnée par le danseur Lorenzo De Angelis, cette figure en suspens choisit de s’extraire de la société, incapable d’assumer les rôles qu’il est censé y tenir. Petit à petit, il passe de l’autre côté du miroir, habité par les images, personnages et fictions qui défilent devant lui. Le mouvement lui offre alors la possibilité de se réapproprier son corps en incorporant les images, modèles et normes qui le traversent, pour mieux arriver à les dépasser


Transversari est la forme passive du verbe transversare (être traversé par), mot latin à l’origine du verbe traverser : « traverser », « être traversé par », deux mouvements à l’œuvre tout au long de la pièce, telle une injonction à dépasser les rôles qui nous sont assignés, éprouver notre capacité à épouser des contours différents.



  • autour de l'évènement

    Bord plateau

    jeu. 28 mars à l'issue de la représentation


    durée 20min gratuit

    Venez rencontrer l'équipe artistique de Transversari pour un temps privilégié d'échange. L'occasion d'approfondir votre compréhension de l'œuvre et de partager votre ressenti.


    Avant-spectacle

    ven. 29 mars à 19h15

    durée 30min gratuit sur présentation du billet du spectacle du soir — sur réservation


    Prenez un moment pour vous en amont du spectacle. Un temps de transition en mouvement pour mieux accueillir le spectacle à venir. Grâce à une mise en corps menée par Clémence Zrida, laissez-vous aller et explorez les thématiques du spectacle par le corps et l'échange. Lâchez prise avant d'entrer pleinement dans la salle et que le noir se fasse.

  • distribution

    conception, mise en scène, texte Vincent Thomasset

    créé en collaboration avec, et interprété par Lorenzo De Angelis

    création sonore, musiques originales Pierre Boscheron

    création lumière Vincent Loubière

    regard extérieur Ilanit Illouz

    scénographie Marine Brosse

    création masque Etienne Bideau-Rey

    création vidéo Baptiste Klein & Yann Philippe

    costumes Colombe Lauriot-Prévost

    régie générale, régie lumière Lucas Baccini

    assistant mise en scène Glenn Kerbiquet

    montage de production Clara Achache (avec Marie Ponçon)

    production, diffusion, administration Raphaël Bas

  • production

    production Laars & Co.


    coproduction Festival d’Automne à Paris • Centre Chorégraphique National de Caen dans le cadre de l’Accueil-studio • Scène Nationale d’Orléans • Ballet de Lorraine – Centre Chorégraphique National • Théâtre Brétigny scène convention- née arts & humanités • CNDC-Angers • CCN2 – Centre Chorégraphique National de Grenoble • Atelier de Paris / CDCN • POC-Alfortville


    l’association Laars & Co est soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication DRAC Île-de- France au titre de l’aide à la structuration aux compagnies chorégraphiques & par le département du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide au développement artistique.


    projet financé par la Région Île-de-France


    avec le soutien de Montevideo – Marseille Atelier de Paris / CDCN La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie soutien en résidence de création de la vie brève – Théâtre de l’Aquarium


    musiques diffusées pendant la pièce en plus des compositions de Pierre Boscheron : Elevator (Minitel Rose), The Pure and the Damned (Iggy Pop & Oneohtrix Point Never), Dreams (Timecop 1983/Dana Jean Phoenix)


    remerciements Baturalp Aslan, Clémence Coconnier, Jacquelyn Elder, Garance Maillot, Lisa Notarangelo, Julie Pellegrin, Anne Steffens, Oscar Thomasset-Illouz

  • dates / horaires

    mer. 27 mars 2024 à 20h

    jeu. 28 mars 2024 à 20h + bord plateau

    ven. 29 mars 2024 à 20h

  • infos pratiques

    durée 1h

    tout public

    tarif libre 10, 15 ou 20€ (au choix, sans condition)

    réservation conseillée

  • à propos de...

  • la presse en parle

    « Entre danse et théâtre visuel de geste, il est impossible de donner une étiquette à cette œuvre splendide magistralement bien pensée et dont le sens et la dramaturgie sont le reflet du monde du XXIe siècle. » – Danser Canal Historique (+)


    « Absolument dans son temps, Transversari est un spectacle tout public, visible dès 8/9 ans. Il permettra d’ouvrir les réflexions sur ce que le confinement provoque à chacun. La pièce n’a étonnamment pas été pensée pendant la première vague. » – Toute la culture (+)


    « Cette expérience de l’ultra-moderne solitude augmentée, Vincent Thomasset la livre sous la forme d’une performance, aussi fascinante qu’exigeante. A la lisière, comme souvent, du théâtre et de la danse, à mi-chemin entre ces deux arts dont il sait tirer, et conjuguer, le meilleur, le metteur en scène et chorégraphe s’attache à mettre au premier plan ce qui, habituellement, est relégué au dernier, oublié, négligé, voire méprisé, ces mouvements qui agitent et traversent le corps, y compris dans les aspects les plus triviaux de l’existence. Brillamment interprété par Lorenzo De Angelis, cette expérimentation a cela de sublime qu’elle se passe presque totalement de mots pour dire bien des maux. » – Sceneweb (+)


    « Pendant plus d’une heure, Lorenzo De Angelis, époustouflant, semble traversé par mille identités, passant de l’une à l’autre en un éclair. » – La Terrasse (+)


    & aussi...

    Vincent Thomasset: « C’est le corps qui parle », Transfuge (janv. 2022)